Réussir grâce au référencement payant

Bien que beaucoup d’entreprises pensent qu’elles ne gagneraient rien de plus en se lançant dans le référencement payant, de nombreuses études et des faits montrent de façon évidente que rien n’est plus faux. Raison pour laquelle un nombre important de managers préfèrent se mettre au référencement payant, en constatant à quel point le trafic sur leur site augmente et par conséquent, leur chiffre d’affaires. Et certains préfèrent combiner les deux stratégies pour de meilleures ventes : le référencement naturel allié au référencement payant.

Mais comment faire pour que le référencement payant soit vraiment payant ?

Quelques astuces permettent d’optimiser les campagnes de SEA, le but étant de mieux cibler sa clientèle, en tout cas, sa potentielle clientèle. Ce dont il faut se rappeler, c’est que le SEA sert à faire connaître une marque. Le référencement naturel fait peur à certaines entreprises, justement à cause de son coût, et pourtant, il arrive qu’on peut s’y mettre avec peu de budget. Et les entreprises qui n’osent pas encore s’offrir le référencement payant ne doivent pas oublier le fait que leurs concurrents y sont déjà et que si elles ne se mettent pas au même niveau, le risque de perdre une importante part du marché est grand.

Le client d’abord

En référencement payant, le travail consiste à cibler le client. Cela veut dire qu’un produit ou un service ne sert pas forcément à tout le monde, mais à une clientèle donnée uniquement. On parle de produit « niche », dans le sens où le public visé est restreint. Donc, il n’y a rien de mieux que le référencement payant pour atteindre un client avec le plus de précision possible. La réactivité est également un élément de poids pour conquérir de nouveaux clients. C’est-à-dire que dès que de nouvelles données apparaissent, réagir rapidement. Autre atout du SEA, une entreprise a le droit de choisir l’emplacement de ses annonces. Mais il faut faire ce choix intelligemment, autrement dit, l’adapter au public-cible. Si une entreprise propose des services à la personne en France, nul besoin pour elle de faire des annonces payantes en Inde ou au Japon. Des facteurs tels que la zone horaire, la langue et la notoriété dans chacune des zones sont à prendre en compte avant de fixer le choix de l’espace.

Le bon moment

Un élément d’importance, c’est aussi le moment pour les annonces payantes. Les faits prouvent que la temporalité joue un rôle pour acquérir de nouveaux clients. Le choix du bon moment peut être déterminé par Google Analytics. Cet outil permet de voir quelles sont les meilleures tranches horaires, c’est-à-dire les horaires pendant lesquels les internautes ont davantage tendance à cliquer aux annonces. C’est cela chercher le bon timing, définir le rythme temporel d’un produit ou d’un service. Grâce à différents outils Google, il est possible d’arriver à un paramétrage plus précis. Les entreprises doivent les exploiter au mieux afin de pouvoir mettre le paquet lors des périodes les plus fertiles et ainsi booster les affaires.