Le Végan : un marché en pleine croissance

Terme très en vogue, le végan est un mode de vie qui implique un refus de toute exploitation des animaux. Il est aussi synonyme de vie saine et de préservation de la planète. Mais ce qu’on est loin de se douter c’est qu’il représente également un business juteux. En France, le marché de l’alimentation bio engrange à elle seule 7 milliards d’euros de chiffres d’affaires par an. Il y a 1,5 millions de végétariens en France et ce chiffre ne fait que croître imposant une tendance forte. Outre le domaine de l’alimentation, le végan concerne plusieurs secteurs insoupçonnés du marché.

Dans le prêt-à-porter

Les végans n’utilisent pas la laine, la soie ou le cuir qui sont prélevés sur les animaux. Le tannage figure par ailleurs parmi les industries les plus polluantes. Ainsi pour le textile, les matériaux comme le lin, le coton, la viscose, le polyester ou encore la fibre de bambou sont privilégiés. Actuellement, il existe des soies végétales. Le cuir quant à lui est remplacé par de la fibre d’ananas appelée pinatex ou par de la peau de raisin.

Dans la viticulture

En principe, les viticulteurs utilisent des protéines animales comme la colle de poisson, la caséine ou le blanc d’œuf pour fermenter le vin. En France, il n’y a qu’une dizaine de domaines qui produisent du vin certifié végan en utilisant de la colle végétale. Particulièrement adapté aux personnes allergiques au poisson, au lait ou à l’albumine.

Dans le cosmétique

Les marques de produits cosmétiques bio ont un grand succès auprès des jeunes. Bien évidemment, contrairement à ceux vendus ordinairement sur le marché, ces produits ne sont pas testés sur les animaux. Ce sont les marques américaines qui sont les plus nombreuses si les marques françaises sont encore rares (Zao, Lamazuna..).